Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint HUBERT, merci Patron et bonne fête

C’est avec fierté que je porte le nom d’HUBERT, Saint vénéré en ce 3 novembre et de qui je revendique la filialité spirituelle. D’accord, j’ai eu de la chance parce qu’on ne m’a pas demandé mon avis, contrairement à Sa Sainteté le Pape ou encore aux frères et sœurs religieux qui ont ce privilège de choisir le nom sanctifié de leur mentor spirituel.

J’ai eu de la chance parce que, renseignements pris, mon illustre Grand Saint Patron eut un parcours dans lequel je me reconnais à quelques détails près.

Seulement, je m’insurge contre les chasseurs qui, eux aussi, ont choisi HUBERT comme Grand Saint Patron de leurs confréries sanguinaires. Ça me gêne qu’ils aient mêlé mon patron et donc mon nom à leurs divertissements cruels, espérant sans doute ainsi trouver grâce auprès du Très Haut. Sûr que s’il avait été consulté, HUBERT aurait émis certaines réserves à cautionner leurs agissements.

Pourquoi? Petit rappel des faits.

Ça remonte à un bon bout de temps, le seigneur HUBERT était un joyeux luron, riche et dévergondé qui entre autres plaisirs s’amusait à massacrer les animaux de nos forêts d’Ardenne. Comme ça, par pur plaisir sadique, un peu comme aujourd’hui de faux clowns sèment la terreur dans nos parkings souterrains, tabassant à tout va histoire de bien rigoler. Bref, pour l’époque, le seigneur HUBERT était un voyou, d’apparence respectable certes, mais voyou quand-même comme nos criminels actuels en cols blancs.

Jusqu’au jour où le Bon Dieu en a eu marre. Alors qu’HUBERT s’apprêtait à abattre un cerf, roi de nos forêts, il a vu apparaître la tête du vénéré vieillard à barbe blanche entre les bois du cervidé.

- HUBERT, maintenant ça suffit, hein, ou alors tout seigneur que tu es tu vas avoir affaire à moi. (Le Bon Dieu aurait même ponctué de quelques jurons bien sentis que la bienséance m’interdit de reproduire ici.)

Je ne te dis pas la trouille qu’il a eue, le seigneur HUBERT. Il a balbutié quelques mots d’excuse et a promis, juré, que jamais plus il ne tuerait aucune créature de Dieu pour le plaisir, en promettant de faire désormais dans l’humanitaire pour gagner son paradis. Parole tenue, et c’est ainsi qu’il est passé de statut de gredin à celui de Saint.

Avis aux chasseurs : en ce jour de fête de St.HUBERT, arrêtez un instant de vous époumoner dans vos cors de chasse, faites taire vos meutes de chiens, cessez le feu le temps d’une brève réflexion. Êtes-vous bien certains d’avoir choisi le bon Grand Saint Patron ? Si oui, qu’attendez-vous pour suivre son exemple et ranger définitivement vos pétoires à petits lapins ?

Quant à moi, je persiste et signe, fier de porter le nom de baptême d’un saint homme qui a compris l’horreur qu’il y a à faire souffrir pour le plaisir ou par soi-disant respect de traditions d’un autre âge.

Merci, patron, et bonne fête. HUBERT(de Luxembourg)

pour le plaisir...

Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #coups de gueule! coups de coeur!

Partager cet article

Repost 0