Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hoax, Fake et carabistouille -

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je surprends un ami de confiance en flagrant délit de mensonge, j’ai bien du mal par la suite à lui accorder le moindre crédit. Sauf si, réalisant qu’il s’est trompé ou s’est laissé tromper, il apporte un démenti formel à son mensonge et fait amende honorable en présentant ses plus plates excuses. Dans ce cas, non seulement j’excuse, mais j’admire l’élégance, car il faut une grandeur certaine d’esprit pour admettre ses erreurs et plus encore pour tenter de les réparer. Chapeau bas !

Sur une échelle graduée de zéro à l’infini, mon mépris envers les désinformateurs varie selon qu’il s’agisse de blagues potaches ou de manipulations idéologiques nauséeuses.

Je peux pardonner aux relayeurs de canulars et propagateurs d’ignominies sur les réseaux sociaux en leur accordant comme circonstances atténuantes leur ignorance, leur naïveté ou leur émotivité aveuglée, ou tout bêtement pour le plaisir d’accumuler des « like » et des « partager » sur leurs pages Facebook ou autre Twiter.

Par contre c’est sans aucun ménagement que je condamne les faussaires de l’info, ceux qui délibérément créent et propagent des témoignages bidon, des photomontages, des citations sorties de leurs contextes, des statistiques tronquées comme il y en a toujours eu, mais qui explosent particulièrement en ce moment comme des bombes à fragmentation sur le Net suite aux événements douloureux qui secouent nos sociétés.

Le plus navrant, ce n’est pas tant la teneur des propos malsains et même malfaisants des semeurs de haine que le succès populaire qu’ils rencontrent ; on peut d’ailleurs le mesurer au nombre de lectures sur les sites d’infos aux titres accrocheurs ou au nombre de partages sur les réseaux sociaux. A croire que plus le mensonge est gros, plus il fait le buzz.

J’admets que même pour des pros il devient difficile de démêler le vrai du faux. Aux propagandistes qui rivalisent d’ingéniosité et aux complexés qui cherchent à se rendre intéressants s’ajoutent des sites de bobards délirants, inventés de toute pièce mais suffisamment plausibles pour que de temps-en-temps des acteurs de la presse dite « crédible » foncent tête baissée dans le panneau. Et le malheur, c’est que malgré les démentis et dénégations ultérieurs, le populo continue d’y croire dur comme fer.

Ami(e)s internautes, vous avez comme moi le pouvoir de relayer l’info sans pour autant vous sentir soumis à de quelconques règles déontologiques. Et pourtant… la sacro-sainte liberté d’expression ne permet pas tout, et certainement pas le mensonge. De grâce, faisons preuve d’un minimum de maturité, de réserve, d’esprit critique avant de propager des âneries. Dans le doute, tâchons de vérifier les infos ; il existe des sites qui nous aideront à traquer les hoax, fakes et autres légendes urbaines qui pullulent sur la toile. Ne cédons pas aux sirènes qui nous assureraient plein succès pour nos blogs et sites d’info-amateurs par la publication de titres accrocheurs et d’images choc sans avoir au-moins tenté de vérifier leur véracité.

Pour illustrer cette réflexion personnelle en haut de cette page, j’aurais pu choisir une terrifiante image de mort avec de l’hémoglobine ou de la confiture de groseilles plein partout, pour accrocher le lecteur. Mais comme je ne recherche pas particulièrement à faire le buzz, j’ai préféré une image de vie, et tant pis si c’est un probable fake, bidouillage photographique, mensonge visuel éhonté. Preuve que je ne suis pas mieux que les autres !

HUBERT

Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #coups de gueule! coups de coeur!

Partager cet article

Repost 0