Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paludisme et GROS business

Avec tambours et trompettes, Bill Gates associé pour l’occasion à la Grande Bretagne ont récemment annoncé un plan de plusieurs milliards de dollars pour éradiquer la malaria… Le Cameroun va bénéficier d’une subvention de 77 millions d’euros du Fonds Mondial pour distribuer 15,8 millions de moustiquaires…

Sans trop s’attarder sur les liens étroits qui unissent la richissime fondation Bill & Melinda Gates et l’industrie pharmaceutique (+/-1,5 milliards de dollars d’actions), sans trop s’attarder sur les flops des précédentes distributions de moustiquaires au Cameroun ni sur ses effets secondaires néfastes scientifiquement prouvés, on est en droit de se demander qui sont les grands gagnants de ces campagnes coûteuses. Je vous laisse à vos réflexions !

Ce qui est certain, c’est que l’ampleur de cette tragédie génère beaucoup d’argent et que ceux qui en tirent les bénéfices et les ficelles y mettent les gros moyens pour défendre leurs intérêts. Big Pharma (c’est sous ce nom qu’on désigne le puissant lobbying pharmaceutique), Big Pharma donc s’y emploie énergiquement, notamment en dénigrant systématiquement les bons résultats obtenus par des chercheurs qui, par leurs études scientifiquement irréfutables, démontrent que les effets de certaines plantes artémisia donnent de meilleurs résultats que les médicaments ACT. (ACT : L’artéméther-luméfantrine est un médicament de la famille des plurithérapies appelée Artemisinin-based combination therapy. Le premier laboratoire pharmaceutique à l'avoir commercialisé est Novartis sous la marque de Coartem® dans les pays en voie de développement et de Riamet® ailleurs).

Le gros problème, c’est que cette thérapie par simple tisane d’artémisia ne génère pratiquement pas d’argent. L’objectif visé par la promotion de cet « anti-palu pas cher » comme je l’avais appelé dans un précédent article de vulgarisation sur ce blog (voir : http://coupdpouce-luxembourg-cameroun.over-blog.com/article-artemisia-annua-anti-palu-pas-cher-79718961.html ) est justement d’apporter un traitement efficace aux populations les plus démunies, pas de brasser des dollars. Les dernières recherches en date prouvent que non seulement il est efficace, mais qu’il est supérieur aux médicaments actuellement sur le marché.

Africains, et particulièrement sur ce blog, Camerounais, l’usage de cette plante que vous pouvez cultiver dans votre jardin vous permettra de prévenir et de guérir du palu par vous-mêmes, dignement, sans attendre aucune aide internationale, sans devoir vous aplatir en remerciements devant Messieurs Gates, Cameron, Hollande…

Pour vous en convaincre, prenez connaissance ci-dessous d’un bref aperçu de récents essais cliniques comparatifs artémisia vs Coartem.

Pour tous renseignements au Cameroun : Dr Rosine D. Chougouo NKuitchou, Faculty of Pharmacy, Université des Montagnes P O Box 208 Bangangte, Cameroon

HUBERT

Résultats encourageants d’essais cliniques au Maniema RDCongo

Janvier 2016

Artemisia plus efficace que Coartem

Sur 1000 patients randomisés, 502 ont eu de la tisane d'Artemisia pendant 7 jours (1litre par jour en 3 prises, 5g de feuilles et tiges sèches par litre) et 498 ont reçu les comprimés de Coartem.

Pour le double aveugle, tous les patients recevaient chaque jour 3 fois des comprimés (de sucre ou ACT ) et de la tisane ( d'Artemisia aromatisée au sirop de citron ou du sirop de citron seul).

Pour l'Artemisia nous en avons utilisé 3 sortes :

- Artemisia annua du Luxembourg avec faible teneur en artemisinine.

- Artemisia annua du Burundi avec haute teneur en artemisinine (Médiplant)

- Artemisia Afra du Sénégal (semences d'Afrique du Sud) SANS artemisinine.

Il n'y a aucune différence significative entre ces 3 Artemisia dans les résultats. Elles guérissent toutes les 3 le paludisme Plasmodium falciparum. C'est incroyable non ?

Ce n'est donc pas l'artemisinine qui soigne dans la tisane ... De toutes les façons, avec leurs centaines de molécules actives on peut facilement imaginer une polythérapie avec des dizaines de molécules en synergie ...

Sinon les résultats avec la tisane sont très significativement meilleurs qu'avec l'ACT. Surtout concernant leportage gamétocytaire ...

La PCR est en train de se faire dans le seul labo capable de le faire à Kinshasa.

Nous avons fait la même étude pour la schistosomiase : Artemisia vs Praziquantel

Excellents résultats conforment à notre pré-étude de juillet qui sont en cours de mise en forme ! Plus aucun œuf dans les selles après la même posologie que pour un palu.

Grâce à l'étude du Dr Ogwang en Ouganda qui a bien prouvé l'effet préventif de la tisane, les personnes guéries continuent à prendre de la tisane 3 fois par semaine. Adultes comme enfants évitent ainsi recrudescence et réinfection.

C'est donc un traitement simple, pas cher, efficace, sûr parce que difficile à falsifier comme les pilules, et propre (grâce à l’ébouillantement). Même des zones reculées peuvent donc être autonomes dans leur lutte contre le palu et la schistosomiase.

Le Dr Jerome Munyangi qui a mené cette étude de main de maître pendant 2 mois avec toutes les autorisations (Ministère de la Recherche, Santé et Comité d'éthique de Kinshasa et du Maniema) est retourné à l'université d'Ottawa pour continuer son Master II et puis sa thèse sur l'Artemisia.

(Résumé par Dr Lucile Cornet Vernet, janvier 2016).

Paludisme et GROS business
Paludisme et GROS business
Paludisme et GROS business
Paludisme et GROS business

Ajouté en mars 2016:

Paludisme et GROS business
Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #associations - ONG

Partager cet article

Repost 0