Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mr ARMEL, patron des patrons camerounais.

Mes chers amis camerounais panafricains (pour ne pas dire carrément pauvres amis !), vous n’êtes décidément pas encore sortis de l’auberge. Voilà que Mr F.Armel se retrouve aujourd’hui à la tête du patronat camerounais.

Normal, paraît-il, puisqu’il était premier vice-président de GICAM et que logiquement c’est à lui que revient la charge d’assurer l’intérim suite au décès de Mr Fotso, jusqu’à la fin du mandat en 2019.

Normal, donc. Mais ça soulève quand-même un certain problème sur le plan de l’éthique. L’erreur a été de nommer ce monsieur 1er vice-président. Dans le même ordre d’idée, à quand un politicien français vice-président de la république du Cameroun, un général israélien vice-chef de l’armée, un magnat du pétrole saoudien vice-ministre de l’énergie… quand bien même ces personnages-là devaient exceller dans leurs domaines de compétences respectifs et se montrer fidèles serviteurs des États qui les emploient ?

Bref, Mr Armel est aujourd’hui patron des patrons camerounais. C’est vrai que si l’on en croit le site web de PHP qu’il dirige de main de maître, cette entreprise est exemplaire : «Avec 6 000 salariés, la Compagnie Fruitière est le premier employeur privé du pays. Tous les collaborateurs travaillent dans le respect des normes ISO 14001 et Globalgap®. En 2013, la production de bananes a obtenu la certification Fairtrade - Max Havelaar, témoignage de l'engagement du groupe pour une production responsable.» Bravo. Ça c’est de la com ! Fairtrade, c’est une référence, n’est-ce pas, même si on ne comprend pas bien leurs comptes au Panama pour éluder l’impôt. A chacun son sens de l’éthique.

Mais l’image se ternit quelque peu quand on connaît les casseroles que ce Monsieur traîne sur le plan de la gestion humaine de PHP et son mépris des lois du pays, ou du-moins son habileté à les contourner.

Il est flagrant que PHP se soucie peu du bien être des Camerounais (du-moins du petit peuple), et que son seul souci est de servir au mieux les intérêts du Groupe Fabre, de la Cie Fruitière de Marseille. Dans ce domaine, il faut admettre qu’il excelle, et malheur à qui se met en travers de sa route. Difficile d’oublier l’affaire Paul-Eric Kinguè qui en toute légalité réclamait le paiement par PHP des taxes communales (toujours pas payées d’ailleurs à notre connaissance).

Ou encore, difficile d’ignorer la récente plainte de ce cadre licencié abusivement. Difficile de fermer les yeux et de se boucher les oreilles en voyant les reportages accablants dénonçant les épandages nocifs sur les populations, les conditions de travail plus que pénibles, les salaires de misère… Difficile de ne pas voir les manifestations jusque dans les rues de France pour dénoncer ces méthodes qualifiées de néo-esclavagistes…

Monsieur Armel est très certainement un exemple de parfaite gestion d’entreprise, PHP (Plantations du Haut Penja) étant en effet florissante, puisque d’après toujours son site web «Chaque année, plus de 130 000 tonnes de bananes sont chargées sur les bateaux de la Compagnie Fruitière au port de Douala». Le tout est de savoir qui en tire les plantureux bénéfices, qui en récolte les miettes.

Au diable la moralité, me direz-vous ; en affaires on ne doit pas faire de sentiment. OK alors, dans ce cas Monsieur Armel est certainement l’homme de la situation. Et puis, du moment que les actionnaires sont contents…

HUBERT

Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #coups de gueule! coups de coeur!, #affaire PEK

Partager cet article

Repost 0