Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fairtrade-France.gifÇa y est, ici à Luxembourg comme un peu partout dans les pays « riches », les campagnes de sensibilisation aux produits issus du commerce équitable sont lancées à grands coups d’affiches et de spots télévisés en ce début d’octobre.

Ici, on a fait fort : on ne parle pas de la semaine du commerce équitable, mais bien du mois, du premier au trente-et-un octobre. Bravo, je m’en réjouis, et s’il ne tenait qu’à moi, je prolongerais au-moins jusqu’à la fin du siècle.

Moi, le simple acheteur-consommateur Lambda, ce n’est pas d’aujourd’hui que je m’efforce d’être attentif, surveillant d’un œil éthique les produits que j’achète. Parfaitement conscient de l’étendue de mon ignorance en la matière, à défaut de mieux et malgré les inévitables dérapages,  j’ai pris l’habitude de privilégier les produits labélisés « commerce équitable ». Quand on n’y connait rien, autant faire confiance à des spécialistes qui, en l’occurrence, me semblent crédibles.

Il est pourtant un domaine où je commence tout doucement à débrouiller le vrai du faux : la banane, et plus précisément celle cultivée dans la région de Penja au Cameroun, depuis que je m’intéresse de près à l’affaire Paul Eric Kinguè.

Il y a peu, un documentaire diffusé sur France 2 Télévision a créé l’émoi par l’image néo-esclavagiste qu’il montrait des sociétés agroalimentaires auxquelles PEK s’est frotté. Pour tenter de redorer son blason, la PHP (Plantations du Haut Penja) s’est alors fendue d’un communiqué dans lequel elle énumère toutes ses bonnes actions et en conclusion : « Ces efforts ont été couronnés par l’autorisation donnée à la PHP d’exporter pour partie sous le label MAX HAVELAAR FAIR TRADE ».

Connaissant de longue date les multiples exactions de PHP commises sur les personnes et l’environnement, il m’était difficile de croire que Max Havelaar lui ait accordé sa bénédiction. Aussi, illico, je me suis permis de demander des explications d’abord à Max Havelaar France qui n’a pas daigné me répondre, puis à Max Havelaar Luxembourg (puisque nous sommes presque voisins) qui est jusqu’à présent resté tout aussi muet.

Madame, Monsieur de Max Havelaar Fairtrade, tant que ma question : « les bananes SCB et BOUBA sont-elles effectivement labélisées par Max Havelaar » restera sans réponse, je resterai avec mes doutes quant aux critères de sélection de vos produits labélisés. Et si votre réponse devait être oui, je choisirai de penser que vos inspecteurs et contrôleurs ont malencontreusement glissé sur des peaux de bananes placées sous leurs pieds par PHP. Mettez-les quand-même en garde, ces gens-là n’hésitent pas à faire jeter en prison ceux qui n’acceptent pas de se laisser corrompre. PEK en sait quelque-chose, ça fait cinq ans et demi qu’il est torturé juste pour avoir osé leur demander de rendre des comptes et ayant refusé leurs généreuses avances sous la table.  

Tant en Belgique qu’au Luxembourg, les campagnes de cette année ont adopté la banane pour symboliser les produits labélisés Fairtrade. Un bravo particulier pour le sens de la communication de l’équipe luxembourgeoise, sa campagne en clin d’œil appuyé à un équipementier plus d’une fois indexé pour maltraitance d’enfants-travailleurs fait sourire, mais il ne faudrait pas que la banane devienne aujourd'hui le symbole du commerce inéquitable et nous fasse pleurer.

HUBERT

Just-do-eat.gifDu 01.09.2013  au  31.10.2013   Campagne Bananes « Just Do Eat. »

Les bananes comptent sans aucun doute parmi les produits phares du commerce équitable. Avec une augmentation des ventes de 42 % en 2012, elles ont atteint une part de marché de 15,14 % au Luxembourg. Dans les pays du Nord, une personne mange en moyenne 14 kg de bananes par an !

Les bananes Fairtrade sont produites par des coopératives de petits producteurs ou dans des plantations qui respectent les standards Fairtrade sociaux, économiques et environnementaux. Opter pour la banane Fairtrade est un geste simple que chacun peut faire et qui constitue un apport important pour les producteurs dans les pays du Sud. Que ce soit à la maison, au travail, à l’école, à la cantine ou au sport : « just do eat » !

Ajoute du 02 octobre

Réponse de Fairtraid-Luxembourg

Extraits :

(...) Nous allons faire une recherche approfondie sur la question et vous
recontacter dans les plus brefs délais.


D'ores à présent, je peux néanmoins vous affirmer que ces bananes SCB
Bouba ne sont pas présentes sur le territoire luxembourgeois et que
Fairtrade Lëtzebuerg ne travaille pas avec la Compagnie Fruitière. Je
vais donc me renseigner au niveau international.  (…)  

Vous écrivez "Fairtrade Luxembourg qui est jusqu'à présent resté tout aussi muet".  

Je note que votre demande date du samedi 28 septembre, et votre article date du
mardi 1 octobre. Nous sommes une petite équipe et en période de
campagne, nous n'avons pas la possibilité de répondre aussi rapidement
que vous le souhaiteriez aux différentes demandes. Je vous remercie de
votre compréhension.

Signé : Geneviève Krol
Directrice Fairtrade Lëtzebuerg

Nouvelle ajoute (ce même jour):

Avec un dévouement dont je la remercie, Mme Krol a contacté ses collègues français qui, à première vue, n’ont pas les bananes Bouba ni SBC dans la liste de leurs produits labélisés.

   

   

Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #affaire PEK

Partager cet article

Repost 0