Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humour caustique 

« Nous n’avons pas de problèmes de droits de l’homme »

 99137176fe66775fb8c6801c1a1.gif

Eh bien, n’en déplaise à vos détracteurs, moi je vous dis bravo, Excellence Monsieur Biya, président du Cameroun. Bravo pour votre prestation d’hier face aux journalistes ; vous leur avez prouvé que vous êtes doué d’un sens certain de l’humour. Vous avez su manier l’ironie avec brio en déclarant le plus sérieusement du monde « Nous n’avons pas de problème de droits de l’Homme ». Et, encore plus désopilant : « Nous sommes un pays où il n’y a pas de prisonniers politiques, il n’y a pas de torture, les gens sont libres ». Même si les connaisseurs ont cru apercevoir dans votre regard une lueur taquine trahissant vos pensées réelles, votre numéro de pince-sans-rire m'a épaté.

 

Pour les bornés du premier degré qui n’auraient pas compris toute la subtilité de ce genre humoristique, l’ironie est l’art de se moquer d’une évidence en affirmant son contraire ; en l’occurrence ici, de claironner que le Cameroun n’a aucun problèmes de droits de l’Homme alors qu’il croule sous les rapports des spécialistes en la matière qui les dénoncent à tout va, de marteler sans sourciller qu’il n’y a pas de prisonniers politiques alors que les ex-ministres et hauts dignitaires de l’État s’entassent sous les verrous des geôles de la république, et enfin qu’il n’y a pas de torture, ce qui a dû faire se tordre de rire à s’en froisser les côtes Paul Eric Kinguè s’il vous a entendu du fond de sa cellule, survivant d’un supplice moral qui dure depuis bientôt cinq ans.

 

Là où vous y êtes peut-être allé un peu fort dans l’ironie, c’est quand vous avez enfoncé le clou en disant qu’il n’y avait pas de disparitions. Il y en a au-moins une qui n’aura pas dû pleurer de rire parce qu’elle a épuisé toutes ses larmes depuis 530 jours qu’on lui a volé son bébé. Et du côté de Bépanda, il y en a aussi qui auront dû rire jaune. Mais qu’on vous pardonne, Monsieur le Président, on ne peut jamais faire l’unanimité, même comme humoriste, même en tripatouillant l’applaudimètre.

 

 

Merci Monsieur le Président pour cette bonne partie de rigolade, et mes félicitations : vous avez beaucoup d’humour, même si vous ne vous en rendez sans doute pas compte.

 

HUBERT.

Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #coups de gueule! coups de coeur!

Partager cet article

Repost 0