Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

09 novembre 2012
AFD International Département Afrique Subsaharienne Headquarter Office Bruxelles, Belgique
 
PEK-AFDI.gif
AFD International continue de suivre de très près le traitement réservé au dossier de Monsieur Paul Eric KINGUE, ancien Maire de la commune rurale de Njombé-Penja, actuellement incarcéré à la prison de New Bell à Douala, et cela depuis l’année 2008.
Suite à la dernière audience qui s’est tenue le 30 octobre 2012 à Douala, à laquelle nous avions pris part par l’intermédiaire de l’Avocat et Représentant d’AFD International- Cameroun Me René MANFO, force est de constater que le Ministère Public a choisi de maintenir ses poursuites plutôt que d’abandonner les charges retenues contre Monsieur Paul Eric KINGUE malgré le caractère non fondé des accusations. Nous constatons aussi qu’aucun nouvel élément n’est apparu, coupant court à des rumeurs qui avaient circulé selon lesquelles il y aurait de nouveaux témoins à charge.
Nous rappelons que le Ministère Public s’est basé dans le maintien des poursuites sur une loi de 2009 concernant la procédure que les Maires doivent suivre pour l’utilisation de l’argent des communes. Il s’est aussi appuyé sur le décret d’application de la loi abrogée qui avait motivé la condamnation à vie rendue à Nkongsamba pour finalement demander à la Cour que Monsieur Paul Eric KINGUE soit sanctionné et que la peine de prison à vie soit confirmée.
De ce fait, AFD International reste inquiet des griefs retenus à l’encontre de Mr. PEK, dont l’invocation d’une loi de 2009 pour le condamner pour des faits reprochés en 2007 reste un signe flagrant de l’acharnement judiciaire sans fondement légale à l’encontre de Monsieur Paul Eric KINGUE. En outre, AFD International reste très interrogatif suite à ces multiples reports du prononcé du verdict dans cette affaire qui dure depuis trop longtemps.
Après tant d’années de procédures et de multiples renvois sollicités par le Ministère Public, la Cour d’Appel du Littoral a décidé enfin de prononcer le verdict final le 14 novembre 2012 (comme nous l’a rapporté notre représentation locale au Cameroun).
Ainsi, AFD International affirme qu’elle sera présente le jour de la prononciation de ce verdict final et appelle les autorités camerounaises,
- À respecter les conditions du procès équitable,
- à garder la même attitude de neutralité comme celle qui a prévalu lors de l’annonce ayant donné lieu au 1er acquittement le lundi 26 mars 2012,
- la même attitude devra prévaloir dans l’autre procès encore en cours et actuellement pendante devant la Cour Suprême du Cameroun,
- A rendre la liberté à Monsieur Paul Eric KINGUE (étant entendu que l’ensemble des charges retenues contre lui sont infondées), Faire droit à notre requête ne pourra que renforcer l’image de marque du Cameroun et redorer le blason d’une justice qui commence à retrouver des couleurs et affirmer son indépendance. 
AFD International Département Afrique Subsaharienne Headquarter Office Bruxelles, Belgique
Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #affaire PEK

Partager cet article

Repost 0