Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

protest song : Enoh+PEK
libérez, libérez Enoh Meyomesse,
libérez, libérez Paul Eric Kinguè
 
 
Voici la nouvelle chanson de l'artiste engagé Emmanuel Kemta, produite par nos soins, qui est un puissant hommage aux victimes des massacres de février 2008, et aux prisonniers politiques Enoh Meyomesse et Paul Eric Kinguè.
 
Ceci est un rappel permanent aux dirigeants camerounais, qu'il n'y a pas de prescription pour les crimes contre l'humanité. Tous ceux qui jouent avec le destin d'un peuple finissent un jour par payer pour leurs crimes.

Que Dieu punisse sans pitié ceux qui affament, oppriment et massacrent le Peuple.
                                                                   
                                                                   Brice Nitcheu (CODE)
   

Vive la liberté d’expressions…

 

… d’expressions au pluriel comme se plaît à le souligner ma conseillère en communication. Car il existe mille et une façons de s’exprimer.

 

Parmi elles, je veux mettre à l’honneur aujourd’hui la chanson engagée, celle qui véhicule un message tantôt d’espoir, tantôt de revendication ou de protestation. Futilité ? Pas sûr… On peut  fracasser des statues, incendier des bibliothèques, museler des orateurs, emprisonner des chanteurs, mais même le meilleur des fusils d’assaut ne pourra jamais abattre une chanson. Et bien malin qui pourrait prédire l’impact qu’elle aura dans les esprits.

 

L’affaire Kinguè est souvent associée à celle d’Enoh Meyomesse, comme elle le fut en son temps à l’affaire Vanessa. A tort ou à raison ? C’est à chacun d’en juger selon sa sensibilité. Quoi qu’il en soit, nous saluons toutes les initiatives qui permettent de faire connaître PEK le plus largement possible. Et pourquoi pas en chantant ?

 

HUBERT

                                                                              
Tag(s) : #Tous les articles de ce blog, #affaire PEK

Partager cet article

Repost 0